Bienvenue sur le site de l’asbl Dora dorës !
Dora dorës dans la presse

Dora Dorës pour une meilleure intégration - L’Avenir Huy-waremme - 16/06/2015 - Sarah JANSSENS

http://www.lavenir.net/cnt/DMF20150615_00664727

L’ASBL a ouvert ses portes pour féliciter ses élèves et accueillir de nouveaux migrants avides de s’intégrer à Huy.

Avec ses cours de français, son école de devoirs, sa formation au permis théorique et ses diverses activités de partage et de convivialité entre une quarantaine de femmes aux nationalités différentes et ce, depuis 2003, l’ASBL Dora Dorës n’arrête pas de faire parler d’elle. Cette année scolaire a été une réussite, une fois de plus pour Hamide Canolli, la créatrice de cette association et Nathalie Nelis, sa porte-parole. « Nous avions 120 inscrits en mars et j’ai remis une soixantaine d’attestations », sourit Nathalie. Samedi, dès 15h, l’après-midi était consacré aux enfants de l’école des devoirs et ceux des élèves des cours de français.

Bricolages, rire et chansons ont rythmé la journée jusqu’au traditionnel barbecue du soir. « Outre la remise des diplômes, nous avions également mis en place une exposition des différents travaux que les groupes ont élaborés pendant l’année, comme un journal avec différentes rubriques en fonction des passions de chacun, explique la jeune femme. Certaines élèves ont également profité de cette journée pour présenter quelques petits spectacles, chansons en français ou dialogues appris. C’était très coloré et très joyeux. Nous avons aussi proposé un petit magasin de seconde main que nous allons mettre en place plus régulièrement au sein de notre bâtiment. »

Forte de ses activités phares, l’ASBL continuera à proposer à tous les migrants de la région des cours de français tout niveau, son école des devoirs, sa formation au permis ainsi qu’un cours de citoyenneté. « Dès l’année prochaine, nous aimerions également travailler à revaloriser les compétences de ces personnes qui arrivent d’un autre pays. C’est une réalité, on constate de plus en plus que nombre de femmes migrantes qui sont très qualifiées doivent abandonner leur métier ici et se contenter de s’occuper de leurs enfants ou travailler comme femmes de ménage. » Les inscriptions pour l’année prochaine se feront dès la première quinzaine de septembre.

Toutes les informations sont disponibles sur le site : http://www.dora-dores.be/